Comment résilier son assurance auto ?

Publié le : 05 février 20204 mins de lecture

Il existe de nombreuses raisons qui poussent les conducteurs à résilier leur assurance auto. Tel est le cas des garanties qui sont meilleures ailleurs ou encore des prix qui sont bien plus avantageux. Il est désormais facile de procéder à la résiliation de son assurance auto en se conformant à certaines étapes.

Les méthodes de résiliation de l’assurance auto

Il est envisageable de résilier son assurance auto à n’importe quel moment après un an d’engagement si le conducteur est dans le cadre de la loi Hamon. Il en est de même si la possibilité de résiliation n’a pas été stipulée dans l’avis d’échéance qui a été transmis par l’assureur. En cas de changement de situation qui conduit à une modification du risque (vente, déménagement, vol…), il est aussi possible de résilier son assurance auto. Pour avoir plus de renseignements à ce sujet, il est recommandé de se rendre sur certains sites de renom, dont maaf.fr.

Résilier une assurance auto grâce à la loi Hamon

D’après des investigations, presque 30 % des Français ont été obligé de prolonger leur engagement auprès de l’assureur pendant un an de plus sans avoir eu le privilège de résilier leur contrat.

En 2015, la loi Hamon entre en vigueur et permet à ces assurés de mettre un point à leur contrat lorsqu’ils le souhaitent, dès qu’ils ont accompli un an de souscription. Ainsi, il n’y a plus de risque de réengagement une fois que le contrat prend fin. Sinon, il faut aussi préciser que les assurés n’ont pas besoin de fournir des justificatifs quant à leur décision de résilier le contrat. De surcroît, il n’y aura ni frais ni pénalité applicable.

Les démarches légales et obligatoires

Un assuré peut résilier son contrat pour de nombreuses raisons, dont le fait de trouver une assurance auto pas cher. Cependant, les démarches pour ce faire doivent être respectées. L’assuré est tenu de trouver un nouvel assureur avant la rupture de son contrat. Effectivement, en France, chaque conducteur doit pouvoir protéger le véhicule qu’il conduit. Pour éviter de perdre du temps, l’assuré peut recourir aux comparateurs en ligne.

Ensuite, l’assuré doit souscrire un contrat chez un nouvel assureur. Ce dernier lui demandera de remplir un mandat qui l’autorise à prendre en main les demandes de résiliation. Dès lors, c’est la nouvelle compagnie qui s’occupera de tout. L’assuré devra juste être guidé. Après un mois, l’ancien contrat prend fin et le nouveau débute.

Il faut comprendre que le fait de ne plus payer de cotisation ne signifie pas une rupture du contrat et cela ne suffit pas à résilier celui-ci.

Jeune conducteur : pour quelle assurance opter ?
Assurer sa voiture au meilleur prix grâce à une assurance personnalisée

Plan du site